Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > Anxiété chronique: la limite est facile à franchir

Anxiété chronique: la limite est facile à franchir

Retour
5a fatigue ordinateur

L’anxiété est nécessaire pour faire face à un danger potentiel. L’idéal est donc d’alterner les phases d’anxiété et les phases de repos. Malheureusement, nous ne sommes pas tous égaux face à l’anxiété et celle-ci peut rapidement devenir pathologique pour certains d’entre nous.

Pourquoi certaines personnes semblent-elles plus vulnérables que d’autres à l’anxiété ? Il faut savoir que certains facteurs interviennent dans la survenue des troubles anxieux. Le facteur le plus important est l’environnement, qu’il soit social, familial ou professionnel. Nous avons en effet la possibilité de diminuer notre réponse au stress si nous sommes dans un environnement serein avec la possibilité de prédire le danger et de s’y préparer, nous avons une sensation de contrôle sur l’élément stressant ou encore si nous avons un entourage social positif. La génétique joue également un rôle prépondérant. Notre production d’adrénaline et de dopamine conditionne notre comportement face au stress.

Retenons: Les facteurs aggravants de l’anxiété sont les évènements passés traumatisants et la consommation d’alcool. Les facteurs protecteurs sont la résilience psychologique et la stabilisation émotionnelle. Les facteurs protecteurs ou aggravants sont l’environnement et la génétique.

Des symptômes variés 

L’anxiété se caractérise tant par des symptômes physiques et physiologiques (augmentation du rythme cardiaque, augmentation de la fréquence respiratoire, et de la pression sanguine, sens exacerbés, transpiration, muscles tendus, tremblements) que par des symptômes psychologiques (état d’hypervigilance (alerte), nervosité, irritabilité, anticipation du futur, état de panique). 

Quand l’anxiété devient pathologique 

On parle d’anxiété chronique lorsqu’elle dure depuis plus de 6 mois. On parle d’anxiété inappropriée lorsque cet état psychologique se manifeste dans des moments qui ne représentent pas un danger ou lorsque la personne ne sait plus vivre dans le moment présent.

En médecine, on classe les différents troubles anxieux en différentes catégories: troubles anxieux généralisés, crise de panique, phobie, trouble d’anxiété de séparation, trouble de stress post-traumatique… Un suivi médical est fortement recommandé si une personne souffre de l’un de ces troubles. 

Les effets délétères de l’anxiété chronique sont nombreux: hypertension artérielle, troubles du sommeil et fatigue chronique, troubles digestifs, nervosité/rumination constante, mémoire et concentration atténuée, vieillissement précoce, sensibilité aux infections, état dépressif (dans les cas les plus graves),…

Comment remédier à l’anxiété chronique ?

 Plusieurs solutions existent: 

  • Médicaments anxiolytiques 
  • Psychothérapies 
  • Médecines douces (acupuncture, homéopathie…) 
  • Méditation, Yoga, Qi Gong 
  • Compléments alimentaires 
  • Neurotechnologies: neurofeedback, neurostimulation

 Source: Visionconférence «Les neurotechnologies: quelles applications pour l’anxiété ?» donnée par l’équipe du Neurofeedback Luxembourg le 26 mai dernier.

Cet article a été réalisé par

Vous l'avez aimé ? Rendez-vous sur leur site !


Article réalisé par Letz be healthy
Voir plus d'articles

Contactez-nous