Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > Les produits pour la piscine

Les produits pour la piscine

Retour
86

Pour désinfecter l’eau, on utilise surtout des solutions concentrées d’hypochlorite de soude (synonymes: chlore liquide, eau de Javel, javel) ainsi que des comprimés ou des granulés à base de dichloroisocyanurate (synonymes: troclosène, comprimés de chlore, granulés de chlore). En solution dans l’eau, le dichloroisocyanurate forme de l’hypochlorite de soude. On obtient ainsi une solution d’eau de Javel. En fonction du nombre de comprimés ou de granulés utilisé par volume d’eau, on obtient une solution diluée (< 5 %) ou concentrée (> 5 %) d’hypochlorite de soude. Le sulfate de cuivre est rarement utilisé pour désinfecter l’eau. Des produits pour contrôler et ajuster le pH (ou taux d’acidité) de l’eau sont également nécessaires. Ce sont des solutions à base d’acides forts (acide chlorhydrique, acide sulfurique) pour diminuer le pH ou des bases fortes (hydroxyde de soude) pour augmenter le pH. Ce sont des produits dangereux à manipuler avec précaution. A côté de ces produits de contrôle de pH, l’on trouve les produits destinés à contrôler la dureté de l’eau et donc la teneur en calcaire de l’eau. Ces produits ne sont pas considérés comme dangereux et ne sont donc pas abordés ici.
 
 
 
 

Symptômes

Ingestion

  • Avaler un peu d’eau de piscine peut donner quelques vomissements.

  • L’ingestion d’une solution concentrée d’hypochlorite de soude, de comprimés ou de granulés de chlore(dichloroisocyanurate ou troclosène) ou d’un produit pour réguler le pH peut entraîner de graves brûlures de la bouche, de l’oesophage et de l’estomac.

Inhalation

Comment se forment les vapeurs de chlore?

Elles se produisent par exemple lorsque de l’eau de Javel est utilisée en même temps qu’un détartrant. L’acide du détartrant agit sur l’eau de Javel et libère du chlore gazeux. Les solutions concentrées d’hypochlorite de soude libèrent parfois du chlore sans contact avec un acide. En milieu humide, les comprimés et les granulés de chlore libèrent aussi des vapeurs chlorées.  

Inhalation de vapeurs de chlore:

  • Nager dans une eau contenant un excès de produits pour piscine donne rarement une irritation des voies respiratoires mais peut entraîner une irritation des yeux et de la peau.

  • L’inhalation brève de vapeurs de chlore dans les autres situations peut entraîner une irritation des voies respiratoires supérieures avec du larmoiement, des picotements du nez et de la gorge et de la toux. En cas d’exposition prolongée ou chez les personnes asthamtiques ou allergiques, des symptômes respiratoires plus marqués comme un essoufflement, des plaintes respiratoires plus marquées telles qu’une sensation de suffocation et des douleurs dans la poitrine à l’inspiration, peuvent apparaitre.

L’inhalation de bases ou d’acides forts pour réguler le pH peut entrainer une irritation des voies respiratoires.

Contact avec la peau 

  • Nager dans une eau contenant trop de produits de traitement peut entraîner une irritation de la peau. Trop de sulfate de cuivre dans l’eau peut colorer les cheveux en vert.

  • Les solutions concentrées d’hypochlorite de soude et les produits régulateurs de pH peuvent entraîner des brûlures graves.  

Contact avec les yeux

  • Nager dans une eau contenant trop de produits de traitement peut entraîner une irritation des yeux. 

  • Les solutions concentrées d’hypochlorite de soude et les produits régulateurs de pH peuvent entraîner des brûlures graves.   

 
 
 
 

Traitement

En cas d’accident avec un produit d’entretien pour la piscine, prenez contact avec le Centre Antipoisons au 070 245 245.

Afin d'évaluer la situation, nous vous demanderons les informations suivantes:

  • Le nom du produit (notez-le avant d’appeler)
  • La quantité prise en cas d’ingestion accidentelle
  • En cas d’inhalation de vapeurs chlorées, si la victime est asthmatique ou allergique

Si vous n’êtes pas en mesure de contacter le Centre Antipoisons, voici quelques indications générales: 

Ingestion

  • L’ingestion d’un peu d’eau de piscine ne présente pas de danger, il ne faut rien faire de particulier.

  • Les situations suivantes demandent une intervention: l’ingestion d’une solution concentrée d’hypochlorite de soude, l’ingestion de produit régulateur de pH et l’ingestion de comprimés ou de granulés de chlore. Ne faites pas vomir la victime, donnez-lui de l’eau à boire et emmenez-la le plus rapidement possible à l’hôpital.

Inhalation

En cas d’inhalation de vapeurs chlorée:

  • En cas d’inhalation brève d’une bouffée de vapeur chlorée avec irritation des voies respiratoires supérieures, larmoiement, nez qui coule picotement de la gorge, quittez immédiatement le lieu de l’accident. Généralement les symptômes disparaissent spontanément en quelques heures. Si les symptômes persistent plus de six heures après l’exposition, consultez un médecin.

  • Consultez immédiatement un médecin si des symptômes graves se manifestent d’emblée (si avez du mal à respirer, la sensation d’étouffer).

  • Il est conseillé aux personnes asthmatiques ou allergiques qui présentent des symptômes de consulter immédiatement un médecin.

En cas de symptômes après inhalation de bases ou d’acides forts pour réguler le pH, quittez immédiatement le lieu de l’accident. Si les symptômes persistent, consultez un médecin.

Contact avec la peau

  • En cas d’irritation de la peau après avoir nagé dans une eau contenant trop de produits de traitement, rincez abondamment à l’eau. Si l’irritation persiste, consultez un médecin.

  • En cas de contact avec une solution concentrée d’hypochlorite de soude ou d’un produit régulateur de pH, rincez abondamment à l’eau ou prenez une douche pendant 15 minutes. Si la peau présente une irritation, consultez un médecin.

Contact avec les yeux 

Dans tous les cas:

  • Rincer l’oeil abondamment à l’eau pendant 10 minutes au moins.

  • Évitez de faire couler l’eau dans l’oeil non atteint. Ecartez les paupières autant que possible.

  • Porteurs de lentilles de contact: si les lentilles s’enlèvent facilement, enlevez-les avant de rincer.

Après le rinçage:

  • En cas d’irritation après avoir nagé dans une eau traitée par un excès de produits, n’utilisez ni collyre ni onguent. Si l’irritation persiste quelques heures après le rinçage, consultez un médecin. 

  • En cas de contact avec une solution concentrée d’hypochlorite de soude ou d’un produit régulateur de pH: après le rinçage (toujours prioritaire), prenez immédiatement contact avec un ophthalmologue.

 
 
 
 

Toxicité

L’hypochlorite de soude se présente sous forme de solutions plus ou moins concentrées. L’eau de Javel est une solution diluée d’hypochlorite de soude.

Le pH d’une solution d’hypochlorite de sodium varie entre 11 et 12. Ce pH basique est dû à l’addition d’hydroxyde de soude pour empêcher la libération de gaz chlore. Le chlore se libère d’une solution d’hypochlorite lorsque le pH s’abaisse en dessous de 5.

L’hypochlorite de soude est une substance très réactive. En présence d’un acide, l’hypochlorite se décompose et libère du chlore gazeux. Dans le cadre de l’entretien des piscines, il s’agit principalement d’une réaction avec de l’acide chlorhydrique ou sulfurique.   

L’hypochlorite de soude est utilisé dans les piscines pour son pouvoir désinfectant. Il possède des propriétés bactéricides, virucides, fongicides et sporicides.   

 
 
 
 

Prévention

  • Manipulez les produits d’entretien pour la piscine avec précaution et ne les utilisez pas en présence d’enfants.

  • Respectez les quantités indiquées sur l’emballage ou suivez les conseils du vendeur. Il existe des tests pour vérifier la qualité de l’eau.

  • Informez–vous auprès des vendeurs de produits pour piscine.

  • Ne transvasez aucun produit dans des récipients à usage alimentaire.

  • On ajoute de l’hypochlorite de soude à l’eau d’une piscine pour tuer les microorganismes. Cela signifie que l’hypochlorite de soude est également très toxique pour d’autres organismes aquatiques comme ceux vivants dans les ruisseaux et les rivières. C’est pourquoi le rejet dans l’environnement est interdit.

 
L'article vous a plu ? Rendez-vous sur le site du Centre Anti-Poisons pour d'autres articles sur les intoxications !